À propos

Des voix s’élèvent de toute part pour contester l’agrégation du supérieure, spécificité française (et de quelques anciennes colonies) désuète, et qui ne concerne que les enseignants-chercheurs des sections CNU de 1 à 6.

L’alternative à ce concours est simple: mettre ces sections dans la procédure de droit commun, en ce qui concerne l’accès au corps des professeurs des universités.

Nous sommes enseignants-chercheurs. Nous sommes nombreux. Nous n’avons à rougir ni de nos publications, ni de notre investissement auprès de nos étudiants, ni de notre participation à la vie administrative de nos facultés. Nous aimons notre métier. Nous réclamons l’abrogation de l’agrégation.

Pour atteindre cette fin, nous allons accumuler les arguments; surveiller et décrypter ceux des thuriféraires de l’agrégation; dénoncer les vicissitudes de ce concours. Nous le faisons sans haine, sans ressentiment, et dans le respect de la loi de 1881.

Pour que ce blog soit exempt de tout propos qui le discréditerait, les commentaires sont modérés a priori.

L’abrogation de l’agrégation acquise, nous œuvrerons encore pour l’évolution du statut d’enseignant-chercheur.

Vous pouvez nous suivre sur twitter : @SupprAgregation

5 comments on “À propos
  1. Jean-Philippe Nanteuil dit :

    Avez-vous des informations sur la suppression de l’agrégation interne en droit ? Les rumeurs les plus diverses circulent à ce sujet.
    Bien cordialement

    • Bonjour,

      A notre connaissance, « l’agrégation interne » en droit était supprimée dans un projet de décret, qui aurait pu également réduire la proportion de postes offerts à l’agrégation interne. Ce décret n’a toujours pas été signé.
      Le fait est que les seconds concours ne sont pas ouverts, pour l’année à venir… le seront-ils? Nous ne le savons pas, et sommes, comme vous, réduits à écouter les rumeurs. Ceux parmi nos lecteurs qui auraient des informations sont invités à nous les transmettre.

      • Anonyme dit :

        Bonjour,
        Les informations provenant des services du ministère sont effectivement qu’à la dernière mouture de ce décret le second concours serait supprimé et le premier maintenu, en l’état.
        Ne serait-ce pas la semaine idéale pour porter à la connaissance de la nouvelle ministre de tutelle de l »enseignement supérieure les citations regroupées sur ce site ainsi qu’une synthèse des arguments qui y sont exposés, afin de susciter une évolution?

        • Bonjour,

          Merci pour vos informations, et vos suggestions. Nous allons en effet essayer de relayer nos arguments auprès de la nouvelle ministre… elle a au moins été sensibilisé aux questions de parité homme/femme, c’est une certitude. Chaque relais de nos lecteur est le bienvenu!

  2. Jean-Philippe Nanteuil dit :

    Merci pour votre réponse et bonne chance pour votre combat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :