Résultats de l’admissibilité en droit privé, 2017

Les résultats de l’admissibilité en droit privé ont été mis en ligne ce matin sur le site du ministère.

L’on compte 51 candidats pour 17 places… l’une des probabilités de réussite les plus faibles de réussite à ce stade de ces dernières années (ou le ratio était environ de deux admissibles pour une place). Une pensée pour les candidats de province qui se délesteront de quelques milliers d’euros en vain.

Subiront donc la désuète, inepte et injuste leçon de 24h les candidats suivants:

AMARO RAFAËL

BALAT NICOLAS

BARBAN PATRICK

BARBAUD MARC-0LIVIE R

BENTO DE CARVALHO LUCAS

BLANDIN YANNICK

BRADBURN SUZIE

BUCHER CHARLES-ÉDOUARD

CASIMIR ÉTIENNE

COHEN CAROLINE

DALMAU RÉMI

DE FONTMICHEL MAXIMIN

DEBOURG CLAIRE

DOUVILLE THIBAULT

DROUOT GUILLAUME

DUBARRY JULIEN

DUBOIS CHARLOTTE

DUGUÉ MARIE

FRAGU ESTELLE

GOÛT ÉDOUARD UMBERTO

GRANOTIER JULIEN

GRUNDELER GUILLAUME

HAGE-CHAHlNE NAJIB (A TITRE ETRANGER)

HAMELIN JEAN-FRANÇOIS

JOURDAN-MARQUES JÉRÉMY

LAVAL SARAH

LÉGER PAULINE

LEROY YANN

MAILHÉ FRANÇOlS

MALASSIGNÉ VINCENT

MANGEMATIN CÉLINE

MARGAINE CLÉMENT

NGOUMTSA ANOU GÉRARD

PAILLER LUDOVIC

PARISOT VALÉRIE

PASQUIER THOMAS

PELLIER JEAN-DENIS

PERDRIX LOUIS

PÉRIN-DUREAU ARIANE

PROROK JOHAN

QUIQUEREZ ALEXANDRE

RASCHEL EVAN

RASS-MASSON LUKAS

ROSA FABRICE

SAFI FARAH

SÉRANDOUR ISABELLE

TEHRANI ADRIEN

THELLIER DE PONCHEVILLE BLANDINE

THIBIERGE LOUIS

TOUILLIER MARC

VERNAC STEPHANE

Publicités
Tagged with: ,
Publié dans Au jour le jour...
6 comments on “Résultats de l’admissibilité en droit privé, 2017
  1. Cadoudal dit :

    « les candidats de province […] se délesteront de quelques milliers d’euros en vain ». Mais enfin, voyons ! Comme l’a écrit le dernier président du concours de la section 02 dans son rapport, les possibilités de communication offertes par les nouvelles technologies contribuent largement à gommer les inégalités entre Paris et la province.

    Dès lors, voici mon conseil aux équipiers des candidats provinciaux participant à la leçon depuis leur Tarn et Garonne natal afin d’écrire le B de votre II que le candidat ânonnera à Paris : envoyez-le en crypté par Telegram si vous ne voulez pas que des rivaux de votre poulain au concours s’en emparent !!!

    Bon enfin bref, encore et toujours du grand n’importe quoi, cette leçon de 24…

    Ceci dit, pour avoir participé à des leçons de provinciaux comme de parisiens, j’observe que, même si c’est moins salé pour ces derniers, la facture peut quand même être assez relevée s’ils ont le sens de l’honneur et traitent correctement leurs équipiers.

    Quoi qu’on pense de la leçon de 24 au plan scientifique, l’argument du coût se posera toujours. Je trouve totalement aberrant qu’un concours que beaucoup prétendent plus « républicain » que les autres s’opère au travers d’une sélection objective par l’argent. Comprendre : je connais bien des personnes qu’un tel coût refroidit : mettre un à deux mois de salaires dans un concours, c’est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre.

  2. L'homme masqué dit :

    Celui -ou celle- qui a eu comme sujet « le cheval » a du être particulièrement heureux/se de participer à cette « belle épreuve » de 24h !

  3. rrrrrr dit :

    à propos du nombre de postes offerts à l’agrégation en droit privé, avez-vous vu la dernière note sur le site du MESR ? On semble annoncer 12 postes en plus des 17 initialement prévus.

    • En effet… toujours la même chanson (voir déjà ici), toujours le même chantage… le contingentement a pour effet que des facultés se trouvent face à l’alternative suivante: soit renoncer à un poste dont elles disposent, qui correspond à un besoin, soit accepter de le mettre à l’agrégation… Il est parfois difficile voire impossible de consentir à réduire son équipe pédagogique et de recherche pour une durée indéterminée. C’est le contingentement qui tient le concours, mais les universités ne veulent pas d’agrégés…

  4. Le copain masqué dit :

    J + 4 …
    On dirait que les fervents de la suppression de l’agrégation ont tous eu le concours?

    Pas de nouvelle? Pas de commentaire sur les résultats pourtant très contestés? Pas de remarque acerbe sur la puissance exagérée de certains enseignants dont on sait qu’ils ont fait pression sur les membres du jury… ?
    Eh ben…. ?

    Au fait… , un petit commentaire sur le traditionnel avantage des parisiens pour la leçon de 24 : venez donc louer un appartement minuscule à Paris, et vous verrez vite que les milliers d’euros supplémentaires dépensés chaque année par un parisien compensent largement les nuits d’hôtel et billets de train que les provinciaux payent à leurs coéquipiers…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :