Plus de 100 000 pages vues!

Ce blog a d’abord été une idée en l’air… communiquer autour de l’agrégation, qui nous semble néfaste pour l’enseignement supérieur et la science du droit… une sorte de pari!

Et, 18 mois plus tard environ, 100 000 pages de notre site ont été vues! Plus de 300 commentaires ont été postés (merci à nos commentateurs occasionnels ou réguliers).

Mieux encore, puisque même nos voisins de bureau ignorent que nous sommes à l’origine de ce blog, nous constatons que les idées que nous défendons circulent de plus en plus dans les universités.

Merci à vous tous, chers visiteurs, chers commentateurs. Nous n’arrêterons qu’au jour de la suppression de l’agrégation, pour continuer à analyser les autres modes d’entrée à l’université, qui ne sont pas non plus exempts de défauts, peut-être par d’autres modes d’action.

Advertisements
Publié dans Au jour le jour...
3 comments on “Plus de 100 000 pages vues!
  1. Je me souviens en effet du lancement de ce blog. Un simple pari entre deux chaises, et l’idée qu’une immense injustice devait désormais être dénoncée. Nous voulions briser le tabou, et crier enfin cette vérité si longtemps étouffée.
    Quelle n’est pas notre satisfaction de voir le succès incroyable de ce geste pourtant si simple : oser dire la vérité !
    A plus de 100 000 connexions, ce blog est sans aucun doute l’un des plus lus des sections concernées (droit, éco, sciences politiques). Tout le monde veut savoir, tout le monde découvre que oui, nous n’avons plus peur. Oui, la vérité est là. Et nous la disons. Et ce n’est pas fini !
    Merci à vous tous, lecteurs, commentateurs et observateurs.
    Et à nos collègues nous rappellerons le mot de La Boétie :
    « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux« .

  2. Anonyme dit :

    Félicitations pour cet acte de courage … dans un milieu réputé (déjà sous l’Occupation … un célèbre ministre de l’Instruction publique … Professeur de droit … adulé à Assas) pour sa singulière lâcheté !

    • Abdul dit :

      Vous faîtes allusion à Georges Ripert ?
      Eh oui, il fut Secrétaire d’Etat à l’Instruction publique sous le Régime de Vichy. A ce titre, il adressa aux recteurs l’ordre de recenser les fonctionnaires notoirement juifs. Ils signa la révocation de René Cassin, ce dernier étant un fonctionnaire notoirement juif (sic). L’épisode est raconté par Simon Epstein, dans son ouvrage Un paradoxe français, antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance (Albin Michel, p. 38).
      Ah si j’avais pu tomber sur le sujet « Ripert », à la leçon de 24h, comme c’est arrivé…
      J’aurais fait une belle introduction sur la Collaboration, sur le Maréchal Pétain, sur l’oeuvre de Ripert (La règle morale par exemple, car en fait de morale… il s’y connaissait), sur les lois raciales, sur ses Etudes de droit allemand (1943), et sur sa participation au Conseil national de Vichy, et sur sa subite et étonnante reconversion dans la Résistance à la toute fin de la guerre et surtout après, ce qui lui permit d’échapper à la condamnation à mort et d’obtenir un non-lieu devant la Haute-Cour de justice, et de poursuivre sa carrière en devenant Doyen de la Faculté de droit d’Aix en Provence !
      Et puis j’aurais peut-être entonné le Chant des Partisans…

      « « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines,
      Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne,
      Ohé ! partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
      Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :