La réunion d’information sur le concours en droit public

Le jury du concours de droit public a décidé de reconduire l’initiative prise lors du dernier (si seulement ce terme pouvait être pris dans sa pleine acception!) concours de droit privé, à savoir produire un compte-rendu de la réunion d’information. Il semble que cette pratique récente soit née suite aux discussions sur ce blog. Voici quelques réflexions.

Sur le principe, nous approuvons: la transparence ne nuit jamais.

Les candidats présents auraient été entre 60 et 70: cela est peu par rapport aux autres années (évaluation au doigt mouillé). Démotivation? Espérance de la présence d’un tel rapport?

L’épreuve sur travaux se fera sans « speech » préalable: direct aux questions. Il est prévu que la discussion se fera « sur ses travaux mais aussi sur d’autres questions ». Il faut dénoncer fermement cette position, contraire aux textes. L’on voit trop d’où elle provient: il ne peut y avoir dans un jury de sept personnes des gens qualifiés pour discuter avec des candidats qui seraient des spécialistes pointus d’une branche rare de la discipline. L’épreuve sur travaux est une épreuve sur les travaux des candidats, non sur ceux des membres du jury! Le doctorat atteste que le candidat maîtrise la matière, inutile de vérifier s’il dispose des connaissances acquises lors de ses premiers grades universitaires…

Un passage est particulièrement important: « pour des raisons d’impartialités, il n’y aura pas de visites aux membres du jury ». Madame la présidente, vous sous-entendez, comme nous, que pendant tous ces concours précédents, les visites constituaient un facteur accroissant les risques d’impartialité? Merci Madame le présidente.

Les notes de la leçon de 24 heures doivent être manuscrites… nous avons déjà dit ce que nous en pensions…

Quant au respect du temps, ce concours semble marqué par une stricte orthodoxie: qu’une leçon se termine avant les 30 minutes, « cela comptera dans la note attribuée nécessairement ».

Au final, si l’on se réjouit de ce compte-rendu, et de la suppression des visites, tout le reste est marqué du sceau du plus grand conservatisme… mais nous croyons que si le concours ne se réforme pas, il précipite sa chute, alors tant mieux!

 

Advertisements
Tagged with: , , , ,
Publié dans Décryptages
One comment on “La réunion d’information sur le concours en droit public
  1. General Leclerc dit :

    Quant aux questions, je me souviens m’être présenté devant un jury odieux, hautain et inquisiteur. Il ne m’avait posé AUCUNE question sur mes travaux. Je n’avais été interrogé que sur les travaux de mon rapporteur, que je n’avais pas lus, parce que je n’avais pas à le faire, et sur la spécialité du Président du jury, qui n’était pas la mienne. Ils n’ont même pas écouté ma présentation, et se foutaient complètement de mes réponses. C’était une mascarade.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :