Coût du concours: rémunération des membres du jury

Lorsque nous avons, dans de précédents billets (ici et ), essayé de rendre compte du coût du concours, nous nous sommes laissés abuser par une légende urbaine, voulant que les membres du jury ne soient pas rémunérés, mais seulement défrayés.

Or, il s’avère qu’ils le sont – à juste raison, sans doute. Nous ne contestons pas ce point; simplement, il faut ajouter ce coût à celui, plus global, de l’agrégation externe.

Ainsi, l’ Arrêté du 9 août 2012 fixant la rémunération des intervenants participant à titre d’activité accessoire à des activités de formation et de fonctionnement de jurys relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur prévoit, en son article 5, ces montants :

TYPES DE FORMATION MONTANTS
Lecture des travaux des candidats et élaboration des rapports 100 € pour chaque rapport élaboré
Audition des candidats 45 € par heure
Surveillance par un membre du jury du temps de préparation des candidats à l’audition 11 € par heure
Préparation des sujets et de la bibliographie 1 000 € pour chaque épreuve orale préparée

Pour ce concours de droit privé, il faut compter:

– préparation des rapports (note à l’attention de tous les recalés: n’oubliez pas de demander vos rapports, à ce prix, ils sont nécessairement intéressants): 240 candidats, x 2 rapporteurs, x 100 € = 48 000 €

– épreuve sur travaux: 240 candidats x 7 membres du jury x 0,75 h x 45 € = 56 700 €

– première leçon en loge: 91 sous-admissibles x 7 membres du jury x 0,5 h x 45 = 14 332,5 €

– leçon de 24: 47 admissibles x 7 membres du jury x 1 h x 45 = 14 805 €

– seconde leçon en loge: 47 admissibles x 7 membres du jury x 0,75 h x 45 = 11 103,75 €

Depuis quelques années, ce sont des vacataires, et non les membres du jury qui surveillent les candidats (2 cette année, 1 seul au précédent concours…). Omettons donc la troisième ligne du tableau (quoique: les membres du jury sont-ils rémunérés pour faire tirer les candidats?).

Pour ce qui est de la préparation des sujets et de la bibliographie, nous confessons des difficultés d’interprétation: cette somme doit-elle s’entendre sur 3 épreuves, à répartir entre les membres du jury? Il s’agit de l’hypothèse basse, que nous retiendrons: 3 épreuves orales x 1000 € = 3000 €.

Cela amène à un total (qui s’ajoute à tous les autres frais du concours), pour la rémunération, de 147 941,25 €.

Cela signifie que, rien que pour les sections 01 et 02 (les autres ont nécessairement un cout moindre), c’est le traitement de 5 MCF débutants, qui se vaporise dans la rémunération des membres du jury d’agrégation. Je ne savais pas l’enseignement supérieur si riche. Chers thuriféraires du concours, elle ne coûte pas un peu cher, par les temps qui courent, votre danseuse?

Publicités
Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans Arguments
5 comments on “Coût du concours: rémunération des membres du jury
  1. Cadoudal dit :

    Fi donc, cher ami, fi donc ! Un concours rrrrrépublicain (faites rouler les « R » façon 3e République) n’a pas de prix ! Dussions-nous creuser les déficits au double de ceux de la Grèce, on ne saurait mégoter misérablement quelques centaines de milliers d’euros eu égard au prestige que l’agrégation génère (rappelons nous que le monde entier nous l’envie !).

    Ceci dit, la voie normale n’est pas non plus sans générer des coûts j’imagine. Pour être tout à fait informatif, il faudrait faire un comparatif entre les deux. J’ai l’heur de croire qu’il se solderait au profit de la voie normale (not. parce que les membres des comités de sélection, au contraire de ceux du jury d’agrégation, ne perçoivent aucune rémunération et sont seulement défrayés) mais je n’ai pas de certitude. Il y a ainsi les coûts de fonctionnement du CNU et autres brimborions.

    • Remarque à l’attention de nos aimables commentateurs: notre politique de commentaires est celle-ci: modération a priori si vous nous êtes inconnu, modération a posteriori si vous avez déjà commenté… mais pour que le logiciel vous reconnaisse, encore faut-il entrer une adresse mail (même entièrement bidon) lorsque vous commentez, et toujours utiliser la même (traquer les commentaires prend du temps… et la leçon de 24 approche…).

      La voie de droit commun génère également ses coûts, effectivement… il faut donc faire cesser la multiplications des voies d’accès. Conserver la seule voie de droit commun (46-1) nous semble une position raisonnable.

  2. hildebert dit :

    Il faut ajouter les charges patronales.

  3. stiglitz34 dit :

    il faut ajouter le coût d’opportunité de la perte de production scientifique et pédagogique des maîtres de conf qui doivent préparer un concours qui leur apportera que rien de bien utile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :