Osons la discrimination jusqu’au bout !

Si j’avais à défendre le concours d’agrégation, je dirais que les disparités des résultats s’expliquent toujours très logiquement.

Les chiffres relatifs au concours d’agrégation montrent que, parmi les lauréats sont sous-représentées deux catégories de personnes : les provinciaux (entendez par là ceux qui ne sont pas issus de Paris I comme de Paris II), et les femmes.

La sous-représentation des provinciaux est normale : ils sont moins bons (car s’ils étaient bons, ils seraient partis étudier à la capitale) ; ils ont étudié auprès de professeurs moins brillants (car, si ces profs étaient brillants, ils auraient été appelés à enseigner à la capitale), ils sont moins bien préparés aux épreuves dont les modalités contingentes ne sont révélées qu’aux seuls parisiens ou à ceux qui tendent à leur ressembler ; ils sont moins enclins à s’inscrire et à se réinscrire, au regard des frais que cela engendre pour eux (mais bon, ils sont dans la position de locaux au tour de France, alors, à eux la maîtrise de conf, à nous l’agreg !)…

Mais alors, pourquoi ne pas poursuivre, cela est rarement fait ? La sous-représentation de femmes est normale aussi, sans doute : les grossesses et les tâches ménagères ne leur laissent que moins de temps pour enchaîner les leçons d’entraînement et autres conférences d’agrégation et visites, ou simplement pour imaginer s’ajouter ce surcroît de travail. Elles sont donc moins préparées, moins investies, et cela s’en ressent sur leurs résultats. En outre, la réminiscence des vieux articles du Code civil selon lesquels elles doivent suivre leur mari en quelque lieu qu’il juge bon de résider les conduit à une auto-censure, pour ne pas risquer, en cas d’issue favorable, d’être affectées à l’autre bout de la France. D’ailleurs, si les présidents de jury sont très peu souvent de sexe féminin, cela montre bien qu’il est difficile pour elles de s’investir au long terme…

Advertisements
Tagged with: , , , ,
Publié dans Si j'avais à défendre l'agrégation...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :