De l’habilitation à diriger des recherches (HDR)

La thèse est le grade universitaire qui atteste des qualités de chercheur d’une personne. Entre être un bon chercheur, et être apte à diriger les recherches d’une autre personne ou d’un groupe, il y a un pas.

Diriger des recherches, c’est l’art subtil de conduire autrui ou un groupe vers le meilleur, sans lui imposer ses propres préconceptions. C’est un art aussi varié et divers que la direction d’une thèse,  d’un ouvrage collectif, d’une équipe de recherche ou d’un laboratoire ; c’est chercher des financements, solliciter des éditeurs, interpeller les responsables de son université… et ne pas perdre de vue sa mission première de chercheur, faire progresser la connaissance.

Dans le droit commun de l’accès au corps des professeurs, l’habilitation à diriger des recherches est une étape importante du cheminement. Certes, dans nos facultés de droit, elle n’est  guère prise au sérieux : comme le MCF HDR n’a souvent comme seul bénéfice que la possibilité d’encadrer les thèses dont les professeurs ne veulent pas (candidats maîtrisant de manière approximative la langue française, etc.), cette épreuve est surtout l’occasion de l’élaboration d’un CV détaillé, et d’un restaurant avec un jury de complaisance. Bien entendu, la HDR ouvre les portes de la voie longue… mais le contingentement rend cette perspective tellement anecdotique, que ce serait folie de trop investir dans sa préparation.

Néanmoins, la procédure de la HDR, prise au sérieux (elle l’est dans les disciplines sans agrégation, et le sera dans les nôtres  après la mort de l’agrégation), offre de solides garanties (voir arrêté du 23 novembre 1988 relatif à l’habilitation à diriger des recherches, modifié par l’arrêté du 13 février 1992). Le candidat doit d’abord être autorisé par son établissement à s’inscrire, et préparer un dossier à cette fin, justifiant d’une activité de recherche appréciable sur plusieurs années. Il doit ensuite préparer un dossier scientifique, qui sera jugé par trois rapporteurs, spécialistes du champ disciplinaire dans lequel évolue le candidat, dont deux au moins extérieurs à son établissement, pour savoir s’il est apte à être soutenu. Il y est mentionné non seulement un bilan d’années de recherches, et une prospective sur les thèmes qui seront développés dans les années à venir. Nul ne doute que ce bilan prospectif, discuté par des pairs de haut niveau, est un exercice, lorsqu’il est correctement fait, très enrichissant pour le chercheur. La soutenance enfin, devant un jury de cinq personnes au moins, toutes spécialistes de la matière, dont la majorité doit être d’un établissement autre que celui du candidat, porte non seulement sur ce dossier scientifique, mais sur la totalité des travaux du candidat. Un résumé des travaux de l’impétrant a été préalablement diffusé dans l’établissement de soutenance. La soutenance dure souvent trois heures.

L’agrégation donne l’habilitation à diriger des recherches, potentiellement 15 ou 16 mois après la soutenance de thèse, parfois sans que le chercheur ait écrit autre chose que sa thèse. La seule épreuve permettant d’évaluer les qualités de chercheur de l’impétrant est la première, pendant laquelle le candidat présente ses travaux en quelques minutes, puis répond à des questions parfois dans un esprit « quizz », les rapports sur ses travaux ayant été confiés à deux des membres du jury, dont bien souvent l’un au moins n’entend guère de choses sur les thématiques développées. La totalité de l’épreuve n’excède pas 45 minutes.

Pour une recherche de qualité, quelle voie faut-il favoriser, selon vous ? L’agrégation ? Ou la voie de droit commun, qui fait de la HDR un préalable à l’accès au corps des professeurs ?

Advertisements
Tagged with: , , , , ,
Publié dans Arguments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :