Deux exercices empiriques

L’on pourrait reprocher à ce blog d’évoquer régulièrement l’impact négatif de l’agrégation sur la qualité de la recherche dans les matières concernées, sans le justifier. L’on reviendra sur quelques arguments: les travaux publiés dans une langue étrangère (y compris l’anglais) doivent être envoyés traduits, les travaux transdisciplinaires, ou écrits en équipes, n’ont point de de chance de salut, le recrutement de professeurs étrangers est quasiment impossible… La recherche dans les matières « à agrégation » s’éloigne donc des standards de la recherche de niveau international.

Bien au contraire, les personnes soutenant l’agrégation ne manquent pas de vanter l’excellence de ce concours et de ceux qui en sont issus (argument d’autorité). Nous ne disconvenons pas qu’il y a d’excellentissimes agrégés; mais, tout lecteur de Popper sait qu’observer un cygne blanc ne démontre pas l’inexistence des cygnes noirs.

Pour que chaque lecteur se fasse une opinion, nous proposons deux exercices. Par fidélité à notre ligne éditoriale excluant les attaques ab hominem, ceux-ci ne seront pas résolus (et les commentaires proposant des solutions ne seront pas publiés). Les exercices sont pensés à l’usage des juristes: les autres matières pourront proposer des adaptations!

Préalable: disposer d’une liste d’agrégés dans les années 2000 à 2004. Pour cela, rien de plus simple: se rendre sur www.legifrance.gouv.fr, et rechercher dans les arrêtés ceux qui ont dans leur titre les mots « fixant la liste des candidats admis au premier concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur ». Ces agrégés d’il y a entre 10 et 15 ans doivent être au sommet de leur carrière.

Exercice n° 1: évaluer la proportion de personnes qui sont toujours « produisantes ». Pour cela, se rendre par exemple sur le site Doctrinal Plus, et entrer le nom de chaque agrégé comme auteur. Restreindre la recherche aux 4 dernières années.

Exercice n° 2:évaluer la pertinence de l’assertion selon laquelle les juristes français auraient raison seuls (+ ceux de quelques anciennes colonies) contre la terre entière de maintenir ce système, en raison du rayonnement de notre pensée. Pour cela, se rendre sur Wesltaw ou Lexis.com, (vérifiez les abonnements de votre bibliothèque universitaire), et cherchez, en texte libre, les noms des agrégés, afin de voir si leurs travaux sont cités.

Publicités
Tagged with: , ,
Publié dans Décryptages
One comment on “Deux exercices empiriques
  1. Buck Rogers dit :

    Très intéressant à faire.
    Le bilan sera à l’évidence très médiocre. Combien de monographies ? Combien de recherches originales ? Combien d’ouvrages critiques ouvrant la voie à de nouvelles perspectives ? Combien d’ouvrages reconnus selon les critères de l’excellence internationale ? Combien de citations en Allemagne, en Angleterre, aux Etats-Unis ? Combien de Prix Nobel ?
    C’est à voir, mais en ce qui me concerne, c’est tout vu.

    A l’inverse : Combien d’articles de fond appartenant au seul courant de pensée néo-libéral ? Combien d’ouvrages de complitation en sciences politiques ? Combien de commentaires d’arrêt recopiant purement et simplement les décisions ? Combien de manuels recensant les textes, les décisions et lesdits commentaires d’arrêt ? Combien de communication sans le moindre esprit critique, le moindre apport nouveau, la moindre pensée créatrice, la moindre connaissance interdisciplinaire ? Combien de parutions en anglais ?
    C’est à voir aussi… et c’est tout vu.

    Terminons évidemment les Maîtres de conférences. Combien sont-ils à se fatiguer à écrire des ouvrages intelligents pour lesquels ils ne seront jamais récompensés ? La réponse est simple : fort peu, puisque ça ne sert à rien, tant que l’agrégation ne sera pas supprimée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :